Soulèvement populaire : de Sarkozy à Macron, ne rien lâcher